Accusé de vol de voitures, il déclare "s'être servi car les clés étaient au contact"

C'est un procès pour le moins surréaliste qui s'est déroulée au tribunal correctionnel lundi dernier, suite à des faits commis en Gironde. Accusés de vols de voitures et de motos, trois hommes n'ont pas semblé regretter leur geste. C'est le moins que l'on puisse dire au vu de leurs explications donnés à la justice.

Pas d'effraction sur les voitures donc pas de vol ?

Il leur est reproché d'avoir volé des voitures, de motocross, de motos de course, de fourgon, etc. Un des protagoniste, absent du procès qui s'est tenu à Bordeaux, a même déclaré : "Je m'en bats les c...". Le ton est donné.

Les accusés, de 21 et 22 ans, qui étaient présents, ont eux aussi apporté des réponses pour le moins lunaires. Le propriétaire d'un garage à Moyaux, où cinq motos préparées pour des championnats ont été volées, se demande pourquoi les voleurs se sont déplacés si loin pour commettre leurs actes. En ce qui concerne leurs vols commis en Gironde et en Normandie de février à mai 2022, les accusés présents déclarent : "Notre complice absent est un gitan, il voit beaucoup de choses et revient plus tard."