Publicité

Accusé de viol par Judith Godrèche et d'autres actrices, Jacques Doillon dénonce des "mensonges"

Jacques Doillon contre-attaque. Dans la tourmente après les accusations de plusieurs actrices dont Judith Godrèche, jeudi, le réalisateur a réagi. Il dénonce « des mensonges » et dit se tenir à la disposition de la justice. « Que Judith Godrèche et d'autres femmes, à travers elle, aient à coeur de dénoncer un système, une époque, une société, est courageux, louable et nécessaire. Mais la justesse de la cause n'autorise pas les dénonciations arbitraires, les fausses accusations et les mensonges », a-t-il déclaré.

À lire aussi L'actrice Judith Godrèche accuse le réalisateur Benoît Jacquot de l'avoir violée lorsqu'elle avait 14 ans

Jeudi, Judith Godrèche avait accusé Jacques Doillon de viol, lors du tournage du film La fille de 15 ans, sur France Inter. L’actrice dénonçait une scène d’intimité, en présence de Jane Birkin, compagne du réalisateur, à cette période. Dans sa déclaration, le cinéaste affirme avoir inscrit cette scène au scénario : « C'est la scène 79 où il est notamment écrit : "Affolés, soulevés, ils font l'amour". Judith Godrèche a évidemment lu et relu le scénario puisqu'elle a même prétendu l'avoir écrit ».

À leur tour, les deux comédiennes Isild Le Besco et Anna Mouglalis ont dénoncé, jeudi, des agressions sexuelles du cinéaste, selon leurs témoignages relayés par Le Monde. La première assure avoir été écartée d’un tournage, après avoir « refusé de coucher avec lui ». La seconde a repoussé le cinéaste après avoir été « embrassée de force ».

« Je n'...


Lire la suite sur LeJDD