Accusé de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred renvoyé aux assises

1 / 2

Accusé de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred renvoyé aux assises

Le chanteur marocain Saad Lamjarred sera finalement jugé aux assises pour viol après les accusations d'une jeune femme fin 2016, a tranché ce mardi la cour d'appel de Paris, contredisant la décision d'un juge d'instruction de le renvoyer en correctionnelle.

Les charges "suffisantes" pour caractériser un viol

La chambre de l'instruction a infirmé l'ordonnance rendue en avril par un magistrat parisien, qui avait requalifié les faits en "agression sexuelle" et "violences aggravées", a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information du Parisien. Elle a ainsi estimé qu'il existait "des charges suffisantes pour caractériser les faits de viol", un crime qui relève des assises, a ajouté cette source. Le débat portait notamment sur la qualification des éléments mis en évidence par l'enquête.

Dans sa plainte, Laura P. affirmait avoir été agressée à l'âge de 20 ans par le chanteur dans la chambre d'hôtel de ce dernier en octobre 2016, quelques jours avant son concert à Paris, sur fond d'alcool et de drogue. Incarcéré dans la foulée, Saad Lamjarred avait été libéré sous bracelet électronique en avril 2017.

Interrogé par l'AFP, son avocat Me Jean-Marc Fedida a précisé qu'il se réservait le droit de se pourvoir en cassation. En revanche, "nous sommes satisfaits que la chambre de l'instruction de la cour d'appel ait procédé à une exacte appréciation des faits et à une rigoureuse application du code pénal. Le spectre d'une...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi