Accusé par Nike, Neymar se défend

·1 min de lecture

Neymar répond à Nike qui affirme avoir rompu son contrat avec le joueur en 2020 car il refusait de coopérer à une enquête, après qu'une employée l'a accusé de l'avoir agressée sexuellement. 

Les accusations de Nike, qui a indiqué avoir rompu son partenariat avec Neymar car il refusait de coopérer à une enquête interne sur des allégations d'agression sexuelle, sont «absurdes» et «mensongères», a déclaré vendredi la star brésilienne du Paris SG sur Instagram.

Dans cette première réaction, Neymar assure ne jamais avoir été informé de cette enquête qui, selon Nike, «portait sur des allégations crédibles d'actes répréhensibles formulées par une employée» du groupe américain. «(Affirmer) que mon contrat a été résilié parce que je n'ai pas contribué de bonne foi à une enquête est absurde et mensonger», a déclaré la star du Brésil et du Paris Saint-Germain qui prépare actuellement dans son pays les rencontres de qualifications sud-américaines pour la Coupe du monde au Qatar-2022.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"On ne m'a pas donné l'opportunité de me défendre"

«Je ne savais rien (...) personne ne m'a rien dit» sur «cette affaire», se justifie le footballeur. «On ne m'a pas donné l'opportunité de me défendre. On ne m'a pas donné l'occasion de savoir qui était cette personne prétendument offensée. Je ne la connais même pas. Je n'ai jamais eu aucune sorte de relation ou contact avec cette personne», a ajouté la star brésilienne.

Lorsque Nike a prématurément rompu son contrat de sponsoring avec le Brésilien fin août 2020, après 13 ans de collaboration, aucune raison n'avait été donnée. Neymar est depuis septembre 2020 la tête de gondole de l'équipementier allemand Puma.


Lire la suite sur Paris Match