Publicité

Accusé d'inaction climatique, Shell à nouveau devant la justice néerlandaise

Jugé en appel aux Pays-Bas depuis mardi, le géant pétrolier Shell est accusé par plusieurs ONG d'avoir ignoré la décision du tribunal de 2021. Il avait été intimé de réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030.

Retour au tribunal pour Shell. Le géant pétrolier a affronté, mardi 2 avril devant une cour d'appel aux Pays-Bas, sept ONG néerlandaises de défense de l'environnement qui l'accusent de ne pas avoir mis en oeuvre un jugement de 2021 lui ordonnant de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Un tribunal de La Haye avait enjoint à ce groupe anglo-néerlandais de réduire ses émissions nettes de CO2 d'au moins 45 % d'ici à la fin 2030 par rapport à 2019, estimant qu'elles contribuaient au réchauffement climatique et à ses conséquences désastreuses.

Le jugement avait été qualifié d'historique par les militants de la cause environnementale, selon lesquels aucune autre multinationale n'avait alors été contrainte par la justice de s'aligner sur l'accord de Paris de 2015 sur le climat.

À lire aussiPays-Bas : Shell condamné à réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030

Le géant pétrolier estime que le jugement de 2021 est "inefficace et même contre-productif dans la lutte contre le changement climatique".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Pays-Bas : Shell condamné à réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030
Les émissions de méthane du secteur de l'énergie à des niveaux record en 2023
Norvège, la nécropole du CO2