Accusé d'avoir regardé du porno au Parlement, un député britannique reconnaît les faits et démissionne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le député conservateur Neil Parish a été suspendu vendredi par son groupe au Parlement après avoir été accusé d'avoir regardé de la pornographie sur son téléphone portable à la Chambre des communes. Après avoir nié les accusations, il a finalement admis avoir regardé par deux fois des sites pornographiques.

Après avoir plaidé l'"erreur", il reconnaît un "moment de folie". Neil Parish, député conservateur britannique, qui faisait l'objet d'une enquête, accusé d'avoir regardé de la pornographie sur son téléphone, a reconnu les faits, dans une interview à la BBC ce samedi.

"Je n'étais pas fier de ce que je faisais", a-t-il déclaré, annonçant démissionner de son poste. Neil Parish a admis avoir regardé deux fois des sites pornographiques en pleine séance à la Chambre des communes. Le député affirme que la première a été accidentelle, alors qu'il faisait des recherches sur des tracteurs. Il explique avoir alors cliqué sur un site pornographique avec "un nom similaire".

"J'ai regardé un moment, ce que je n'aurais pas dû faire", concède-t-il.

"Mais ma faute, ma plus grande faute, a été que j'y suis retourné une seconde fois (...) c'était délibéré, pendant que j'attendais de voter à la Chambre", a-t-il expliqué,au bord des larmes, à la BBC.

"J'ai perdu l'esprit"

Le Parti conservateur britannique de Boris Johnson avait ouvert mercredi une enquête après qu'un député a accusé Neil Parish d'avoir regardé des contenus pornographiques à la Chambre des communes. Il n'avait alors pas été publiquement nommé, mais s'était signalé par lui-même auprès de la commission du Parlement chargée des questions de conduite des députés et avait été suspendu par son groupe.

"Ce que j'ai fait était absolument mal. J'ai eu tort, j'ai été stupide, j'ai perdu l'esprit", s'est-il excusé.

Plus tôt dans la journée, le député avait affirmé qu'il attendrait les conclusions de l'enquête en continuant son "devoir", avant de changer d'avis, étant donnée l'ampleur de l'affaire. Une nouvelle élection être organisée pour le remplacer, dans les villes de Tiverton et Honiton qu'il représentait à la Chambre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Sandra Bullock : Son ex infidèle s'est fiancé à une star du porno

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles