Accusé d'agressions sexuelles, Eric Zemmour va-t-il rester sur CNews ?

·1 min de lecture

Le 24 avril dernier sur son compte Facebook, Gaëlle Lenfant, une élue de l'opposition au conseil municipal d'Aix-en-Provence, a accusé le polémiste qui officie tous les jours sur CNews de l'avoir embrassée de force lors des Universités d'été du Parti socialiste à la Rochelle, en 2004 ou 2006. "Je participe à un atelier animé par Jean-Luc Mélenchon (qui était alors au PS et avait fondé le courant auquel je participais). Je m'assois, et environ une demi heure plus tard, Zemmour arrive. S'assoit sur la chaise devant moi. Me reconnait, me dit bonjour et me demande ce qu'il a raté. Je lui résume l'intervention. L'atelier se termine, je me lève, il se lève aussi. M'attrape par le cou. Me dit : 'Cette robe te va très bien tu sais ?'. Et m'embrasse. De force", écrit-elle notamment dans un long message posté sur le réseau social. Face au tollé, l'entourage d'Eric Zemmour a assuré que ce dernier n'a "aucun souvenir de cette scène et dénonce une affaire politique qui sort au moment où chacun sait qu'il y a des velléités autour de lui".

Après cette première accusation, Mediapart, après un long travail d'enquête, a publié le 29 avril les témoignages de plusieurs autres femmes qui accusent à leur tour Eric Zemmour de violences sexuelles. Aurore Van Opstal, journaliste et autrice belge, confie que lors d'une rencontre dans un café avec le polémiste près du Figaro, ce dernier lui aurait "caressé le genou avec sa main", sous la table et "serait remonté jusqu'à l'entrejambe" alors que le père de (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Loana dans le coma des suites de la Covid-19 : la raison de son absence sur le plateau des 20 ans du Loft
Jean-Paul Belmondo : son petit-fils Victor se confie sur leur relation (VIDEO)
Dispositif sanitaire, Barbara Pravi favorite, renouvellement d'Eurovision France : Alexandre Redde-Amiel, cheffe de la délégation française, fait le point sur le Concours 2021
Julia Vignali : trois choses que vous ignorez certainement sur la nouvelle co-présentatrice de Télématin
Valérie Damidot : ce constat sans appel sur son avenir à la télé : "Ca ne risque pas d’arriver, je suis passée du côté obscur de la force : la femme de plus 50 ans"