Publicité

Accusé d’avoir décapité un bébé durant l’accouchement, un médecin jugé pour homicide

Sept mois après la mort de leur bébé pendant l’accouchement, Jessica et Treveon ont obtenu le rapport d’autopsie du médecin légiste. Son décès est considéré comme un homicide.

Le médecin devra répondre de ses actes devant la justice. Le 9 juillet dernier, Jessica et Treveon, un couple d’Américains, devaient accueillir leur premier enfant, un petit garçon, mais l’accouchement a viré au drame. La tête du bébé est sortie, mais ses épaules sont restées coincées dans le canal vaginal de la maman pendant plusieurs heures.

Selon les parents, le gynécologue aurait alors appliqué « une force ridiculement excessive » sur la tête et le cou du bébé pour essayer de le faire sortir, au point que la tête s’est décrochée de son corps. La jeune maman de 20 ans a dès lors dû subir une césarienne pour extraire le corps et les jambes du nourrisson, qui est mort-né.

Et si le personnel médical a fait son possible pour que l’enfant puisse être présenté de façon digne à Jessica et Treveon, tous deux ont été extrêmement choqués par la situation et ont décidé de poursuivre le gynécologue qu’ils estiment responsable du drame, ainsi que l’hôpital.

L’enquête suite son cours

Et l’autopsie pratiquée sur le nouveau-né va dans leur sens, comme le révèle « People », ce mercredi 7 février. En effet, le médecin légiste a qualifié la mort de l’enfant d'« homicide » et établi que sa mort était due à « une fracture au cou ». « La tête du bébé a été arrachée », conclut le rapport.

CNN ajoute que « le bébé n’est pas descendu correctement en raison d’une dystocie des épaules », mais le médecin n’a pas pratiqué une césarienne « en temps opportun et de manière appropriée ».

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - Le bébé sauvé du séisme en Turquie et en Syrie, à un an