Publicité

Accusé d'être « en lien notoire » avec les Frères Musulmans, Karim Benzema porte plainte contre Gérald Darmanin

Selon les informations obtenues mardi 16 janvier par RTL, Karim Benzema a porté plainte contre le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, pour diffamation, en réponse aux accusations de ce dernier selon lesquelles le footballeur serait « en lien notoire » avec l'organisation islamiste des Frères musulmans. Cette déclaration du membre du gouvernement, remontant à octobre dernier, faisait suite à un tweet de l'attaquant qui envoyait ses prières aux habitants de la bande de Gaza, « victimes de bombardements injustes ». La plainte, déposée auprès de la Cour de justice de la République (CJR), l'unique juridiction habilitée à juger des figures de l'exécutif, souligne que ces allégations portent atteinte à l'honneur et à la réputation du joueur.

L'avocat du sportif, Hugues Vigier, dénonce une « instrumentalisation politique » : « On jette comme ça en pâture, à l'opprobre général, des gens, juste pour faire un coup de communication fausse. Avec des conséquences familiales pour ses proches aussi qui sont considérables. On sème la division en France, on a un tas de gens qui ne comprennent pas ce genre de propos, certains qui excluent Karim Benzema et certains qui se sentent exclus à travers ce qu'on dit de lui. C'est tout le contraire de ce à quoi doit œuvrer un homme qui se dit un homme politique. »

À lire aussi Affaire Karim Benzema : Gérald Darmanin nie avoir été « excessif » et dénonce une « sélectivité qui pose question »

Une plainte de 92 pages

Constituée de 92 pa...


Lire la suite sur LeJDD