Accueil des réfugiés afghans : Marlène Schiappa demande aux maires de joindre les actes à la parole

·1 min de lecture

Marlène Schiappa a écrit vendredi à une vingtaine d'élus – dont les maires écologistes de Bordeaux et de Grenoble – qui avaient proposé d'accueillir des réfugiés afghans. La ministre chargée de la Citoyenneté les remercie pour leurs déclarations qui les "honorent" mais elle "constate que [leur] offre de services […] n'a pas encore été suivie d'effet", et invite ces édiles à "préparer et conclure un engagement" avec le préfet. "Nous ne pouvons repousser ces promesses face à l'urgence de la situation, écrit-elle également. Nous nous devons d'agir vite, ensemble, pour leur offrir un cadre d'accueil humain et digne, sur l'ensemble de nos territoires, conformément à notre politique d'asile."

Voici son courrier adressé au maire de Grenoble, Eric Piolle :

Le courrier de Marlène Schiappa au maire de Grenoble by leJDD on Scribd

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mi-août, plusieurs maires de grandes villes, dont Grégory Doucet (Lyon), Jeanne Barseghian (Strasbourg), Emmanuel Denis (Tours) et Anne Vignot (Besançon) avaient interpellé Emmanuel Macron sur Twitter, estimant qu'ils avaient dans leurs villes respectives "les capacités d'accueillir dignement" des réfugiés afghans. Le candidat à la primaire écolo et maire de Grenoble Eric Piolle et le maire socialiste de Marseille Benoît Payan se sont aussi dit prêts à ouvrir les portes de leurs villes à ceux cherchant de l'aide.


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles