Accroc diplomatique entre l’Allemagne et Israël

La politique de colonisation menée par Israël a été au coeur d’un différend diplomatique avec l’Allemagne.

Point de départ : la volonté du chef de la diplomatie allemande de rencontrer des représentants de 2 ONG israéliennes très critiques avec le gouvernement Netanyahu.

Le Premier ministre israélien l’a très mal pris. Au point d’annuler la rencontre qu’il devait avoir avec le dirigeant allemand.

“Je m’emploie à guider la politique israélienne sur la scène internationale. Je revendique une politique nationaliste, et je refuse de ramper ou de baisser la tête“, a déclaré Benjamin Netanyahu, avant d’ajouter : “Nos relations avec l’Allemagne sont fortes et importantes et elles continueront de l‘être.“

Côté allemand, on indiquait qu’il était tout à fait normal que lors d’une visite à l‘étranger, on puisse parler à des représentants de la sociétés civiles.

Et de regretter la décision du gouvernement israélien d’annuler l’entretien.

“Je le regrette grandement et je le dis ouvertement: on ne peut pas servir de bouc émissaire pour la politique intérieure israélienne. Mais ce n’est pas une catastrophe. Nous aurons d’autres occasions de nous rencontrer. Et puis quand on vient ici, on n’est jamais à l’abri de surprises“.

Sigmar Gabriel, ministre allemand des Affaires étrangères

Sigmar Gabriel est en visite en Israël depuis lundi. Après avoir visité le memorial de la Shoah à Yad Vashem, il s’est entretenu avec le président de l’Etat hébreu, Reuven Rivlin.

avec agences

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages