Êtes-vous accro à TikTok ? Voici les signes à prendre très au sérieux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Des étudiants ont rempli un questionnaire sur Facebook ou TikTok afin de mesurer la dépendance à la plateforme. (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon une étude menée par l'Université de Trinité-et-Tobago, les femmes seules sont davantage à risque de souffrir d'une addiction à cette application.

Dans le monde, TikTok regroupe plus de 800 millions d’utilisateurs actifs. Au premier trimestre 2019, elle s’est même imposée comme l’application la plus téléchargée sur l’App Store d’Apple. Si les jeunes raffolent de cette appli, ils adoptent parfois une utilisation addictive. Et certains signes sont à prendre au sérieux pour ne pas mettre en danger sa santé mentale.

Selon une récente étude, les femmes seules sont davantage à risque de souffrir d’une dépendance que les autres utilisateurs. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de l’Université de Trinité-et-Tobago ont analysé les données de 173 utilisateurs de TikTok. Objectif ? Identifier les signes de dépendance. D’après les résultats, 6,4 % des utilisateurs risquent de devenir dépendants. Ces profils à risque sont également ceux qui ont tendance à obtenir des scores plus élevés concernant la solitude.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur TikTok

Des signes à repérer

Voici les signes de dépendance à repérer : une nervosité, une irritabilité, une anxiété. De plus, les chercheurs mettent en garde ceux qui présentent de forts sentiments de tristesse quand ils n’ont pas accès à l’application. "Bien que la plupart des utilisateurs semblent utiliser TikTok de manière non problématique, l'étude démontre que le risque d'une sur-utilisation et d'éventuelle utilisation problématique existe est associé à des comportements inadaptés qui peuvent potentiellement avoir un impact négatif sur la vie quotidienne des personnes atteintes", notent les chercheurs de cette étude. Ces conclusions ont été publiées dans la revue Addictive Behaviors.

Au cours de cette recherche, ils ont également voulu déterminer de quelle manière la dépendance à Facebook pouvait être la même. Pour cela, les scientifiques ont analysé les données de 354 étudiants universitaires, dont 173 utilisateurs de TikTok et 313 utilisateurs de Facebook.

Les étudiants ont rempli un questionnaire sur Facebook ou TikTok afin d'évaluer six critères permettant de mesurer la dépendance à la plateforme. "Bien que des similitudes existent entre la dépendance à Facebook et TikTok, il existe des différences significatives dans la manifestation, les prédicteurs et l'intensité d'utilisation associés à une utilisation moyenne par rapport à une utilisation problématique. En tant que tel, un utilisateur peut présenter une utilisation problématique sur une plate-forme spécifique et ne pas avoir la même réponse inadaptée avec la catégorie plus large des médias sociaux", souligne Troy Smith, auteur de cette étude.

VIDÉO - Comment ce cuisto de cantine scolaire tente de briser les préjugés sur TikTok

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles