Accro à la chirurgie esthétique, Manu raconte comment une opération a failli lui coûter la vie

© Pixabay

>> Tous les soirs dans la Libre Antenne d'Europe 1, les auditeurs se confient et témoignent. Une difficulté, une mauvaise passe ou un moment de bonheur, notre Libre antenne est avant tout la vôtre. Au micro d'Olivier Delacroix ce soir-là, Manu, un auditeur de 28 ans, explique avoir subi de multiples opérations de chirurgie esthétique ces cinq dernières années, et raconte comment une expérience en Turquie a mal tourné pour lui.

Une addiction aux opérations depuis 2017

Manu s'était déjà épanché sur son addiction à la chirurgie esthétique dans la Libre antenne d'Europe 1. À partir de 2017, celui qui réside à Fréjus a fait refaire "trois fois son nez, les pommettes, la bouche, le menton, les dents, des liposuccions et les fesses". En novembre dernier, l'auditeur est parti en Turquie pour y subir une nouvelle opération esthétique sur le nez, une liposuccion complète et le BBL, aussi appelé lifting brésilien.

"J'ai fait mes trois chirurgies, je me suis fait opéré le jour-même. L'opération se passe bien. Ensuite, ils me ramènent à l'hôtel le lendemain, et normalement quand on fait une liposuccion, on a des cachets pour la phlébite et des bas de contention, que je n'ai pas eus là-bas", relate Manu auprès d'Olivier Delacroix.

Une embolie pulmonaire à son retour en France

"Je demande aux chirurgiens, à tout le monde, ils me disent qu'ici, il n'y en a pas besoin", ajoute l'auditeur de 28 ans, qui donne alors sa confiance aux professionnels locaux. "Trois jours après, je me rend au centre...


Lire la suite sur Europe1