Que sont les accords de Potsdam, par lesquels Truman, Staline et Churchill ont redessiné la carte du monde?

·1 min de lecture

La carte du monde de l'après-Seconde Guerre mondiale va se redessiner lors d'une conférence qui s'est ouverte le 17 juillet 1945 au château de Cecilienhof, près de Potsdam, dans la banlieue sud-ouest de Berlin. Harry Truman, président des Etats-Unis, Joseph Staline pour l'URSS et Winston Churchill puis Clement Attlee pour le Royaume-Uni vont tracer les nouvelles frontières des perdants.

Lire aussi - VIDEO. 70 ans après, les émouvantes retrouvailles de deux enfants de la guerre

La France retrouve l'Alsace et la Lorraine

 

L'Allemagne et l'Autriche sont divisées en quatre zones d'occupation. L'Allemagne perd un quart de son territoire dont la Prusse-Orientale au profit de la Pologne et de la Russie, et la Haute-Silésie, deuxième centre industriel du pays.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

L'Italie renonce à ses colonies africaines : l'Erythrée, la Somalie, la Libye et l'Ethiopie. L'Albanie retrouve son indépendance et la France, l’Alsace et la Lorraine. Pour le Japon, l’empereur Hirohito acceptera lui aussi les accords de Potsdam après les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki.

Nos antisèches les plus lues - Confinement : qu'est-ce qu'un produit dit "essentiel"?

Qui sont les "Loups gris" qui vont être dissous par le gouvernement?

Que vient faire la Cour suprême dans l'élection présidentielle américaine?

 

Abonnez-vous au JDD! Lisez le Journal du Dimanche chaque samedi dès 23h45 sur lejdd.fr et l’application mobile. Bénéficiez de nombreux avan...


Lire la suite sur LeJDD