Accord post-Brexit : les agriculteurs français soulagés

·1 min de lecture

Un accord a enfin été trouvé entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur les échanges commerciaux après le Brexit. Sauf exception, si un produit ne respecte pas les réglementations britanniques, il n'y aura pas de droits de douane pour les 120.000 entreprises françaises qui entretiennent un lien commercial avec le Royaume-Uni. Forcément c'est un soulagement, notamment pour les agriculteurs français. "Il est évident que ça va faciliter les choses", confirme au micro d'Europe 1 Arnold Puech d'Alissac, en charge des questions du Brexit pour la FNSEA.

>> LIRE AUSSI - Brexit : l’accord sur la pêche nourrit espoir et inquiétude chez les professionnels français

Un marché qui représente 6 milliards d'euros

"Nous avons besoin d'exporter au Royaume-Uni, c'est le premier client de la France. Entre viande, fruits et légumes, produits laitiers et vins, il représente 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires chaque année", rappelle-t-il. Un accord d'autant plus salvateur qu'un "no deal" aurait rimé avec le retour de taxes pouvant grimper jusqu'à 20% sur certains produits, des droits de douane "qui auraient fortement perturbé le marché". 

 

>> Retrouvez Europe midi tous les jours en replay et en podcast ici 

Le retour de la "paperasse" pour les produits laitiers

Mais le Brexit n'est pas non plus sans conséquence. Si les droits de douane ont été évités in extremis, les futures relations commerciales entre le Londres et Bruxelles seront jonchées de contrôles et de nouvelles contr...


Lire la suite sur Europe1