Accord de Paris : a-t-on déjà dépassé 1,5 °C ? Ce que disent les observations récentes

À son article 2, l’accord de Paris engage la communauté internationale à limiter le réchauffement relativement à l’ère préindustrielle « nettement en dessous de 2 °C » et à « poursuivre l’action » pour atteindre la cible de 1,5 °C. Il n’indique pas explicitement quel indicateur utiliser pour juger où on se situe par rapport à ces objectifs.

Par Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL

En janvier, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a estimé que la température moyenne s’est établie en 2023 à 1,45 °C au-dessus de l’ère préindustrielle. Elle annonce que 2024 risque d’être encore plus chaude, en raison de la prolongation de l’épisode El Niño apparu l’été dernier. Un réchauffement de 1,5 °C pourrait être observé pour la première fois sur une année complète. D’après le programme européen Copernicus, c’est déjà le cas en considérant l’année glissante allant de février 2023 à janvier 2024.

Du fait de la variabilité à court terme du climat, il serait erroné d’en déduire que le réchauffement planétaire a atteint 1,5 °C. Mais comment sont établis ces indicateurs et comment les utiliser pour juger notre position actuelle au regard des objectifs de l’accord de Paris ?

Comment on observe la température mondiale


Lire la suite sur RFI