Accord nucléaire : l’Iran demande à l’UE de jouer les médiateurs

Source AFP
·1 min de lecture
L'Iran attend un premier pas des États-Unis dans le dossier du nucléaire (photo d'illustration).
L'Iran attend un premier pas des États-Unis dans le dossier du nucléaire (photo d'illustration).

L'Union européenne pourrait débarquer à la rescousse dans le dossier du nucléaire iranien. C'est en tout cas la proposition du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, qui a suggéré sur CNN International que l'UE joue les médiateurs entre l'Iran et les États-Unis. « Il peut clairement y avoir un mécanisme pour soit synchroniser » le retour des deux pays dans les clous de l'accord, « soit coordonner ce qui peut être fait », a dit Mohammad Javad Zarif sur la chaîne CNN International.

Selon lui, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, peut « mettre sa casquette de coordinateur de la commission conjointe « de suivi de l'accord de 2015 » et chorégraphier les mesures qui doivent être prises par les États-Unis et les mesures qui doivent être prises par l'Iran ». L'accord de Vienne signé par Téhéran avec les grandes puissances (États-Unis, Chine, Russie, Allemagne, France, Royaume-Uni) ainsi que l'UE visait à empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique, avec de strictes limites à son programme nucléaire censé demeurer exclusivement civil et pacifique. La communauté internationale avait, en échange, levé toutes ses sanctions économiques contre l'Iran.

« Le timing n'est pas le problème »

Mais l'ex-président américain Donald Trump, le jugeant insuffisant sur le front nucléaire et déplorant qu'il ne s'attaque pas au programme de missiles balistiques iraniens et aux autres activités « déstabilisatrices » de l'Iran a [...] Lire la suite