Accord franco-italien sur STX

Libération.fr

Les chantiers navals de Saint-Nazaire seront bien franco-italiens. Après des semaines de négociations, un compromis a été trouvé : l’italien Fincantieri va prendre une participation de 48% du capital et une fondation bancaire transalpine en détiendra 10 %. L’Etat français conservera sa minorité de blocage et DCNS aura une part de 12%. Exit donc la nationalisation temporaire. Le groupe italien avait été désigné en janvier par la justice coréenne pour reprendre STX France, lâché par son actionnaire coréen en faillite. Mais Paris ne voulait pas d’un Fincantieri seul aux commandes et exigeait des garanties sociales. Photo Reuters



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Fermeture de Fessenheim: EDF obtient un nouveau délai mais le processus continue
Fessenheim fermera sous conditions, Royal mange son chapeau
Fraude fiscale: les banques à la porte du tribunal
L'histoire de cette une qui nous hante
STX: accord de principe de l’Etat à une reprise par Fincantieri

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages