Accord entre le Venezuela et la Turquie sur l'exploitation de l'or

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a signé vendredi 7 juin différents accords avec la Turquie pour poursuivre notamment l'exploitation de l'or dans le centre du Venezuela, alors que la zone est largement ravagée par l’extraction illégale de minerais. Le Venezuela est très riche en matières premières, mais dont l’économie s’est complètement effondrée depuis un peu moins d’une décennie.

Avec notre correspondante à Caracas, Alice Campaignolle

Caracas et Ankara renforcent encore un peu plus leurs relations commerciales et industrielles. Alors que les deux pays avaient déclaré en février dernier vouloir augmenter la valeur de leurs échanges commerciaux, Nicolás Maduro, le président vénézuélien, a annoncé vendredi la signature de plusieurs accords incluant la construction d’une usine pétrochimique sur son territoire et des investissements dans des champs gaziers, sans donner plus de détails.

Le chef de l’État a également évoqué un accord concernant le développement de l’arc minier de l’Orénoque, un projet gouvernemental dans le centre du pays, une zone riche en or et en diamant notamment, où se mêle corruption, misère sociale et catastrophe écologique. La majeure partie de l’extraction des minerais s’y fait illégalement.

La Turquie et le Venezuela se rapprochent ces dernières années sur fond de sanctions américaines qui pèsent sur le pays caribéen. Erdogan avait affirmé être aux côtés de Caracas dans cette situation. Nicolás Maduro a demandé à ce que soit fait un grand effort de communication autour de ces contrats. En effet, le chef de l’État est candidat à sa réélection pour la présidentielle du 28 juillet prochain, alors qu’il est plus impopulaire que jamais.


Lire la suite sur RFI