Les accidents de cars de Puisseguin et de Beaune "pourraient se reproduire", estime l’avocate des familles de victimes de Puisseguin

franceinfo

Les accidents de cars de Puisseguin et de Beaune "pourraient se reproduire", estime Marie Mescam, l’avocate du collectif des familles de victimes de l’accident de car de Puisseguin, interrogée mardi 22 octobre par France Bleu Gironde. La collision entre un camion et un autocar à Puisseguin (Gironde) a fait 43 morts le 23 octobre 2015, le plus grave accident de la route en France depuis celui de Beaune (Côte d'Or) en 1982, qui avait fait 53 morts.

L'enquête n'est toujours pas bouclée

Quatre ans après l’accident, l'enquête n'est pas bouclée, indique l'avocate des familles. D’après Me Marie Mescam, "on sait que le choc entre le camion et le car n'a pas tué, c'est le feu qui est responsable" de la catastrophe. "Ce qui est en cause, c'est à la fois la matière qui compose le revêtement des fauteuils du car, le gaz de la climatisation, l'absence d'informations sur le mode d'évacuation du bus, explique l'avocate. Mais tout cela, ‘C'est dans la norme’ : voilà ce que l'on nous répond !"

Le bus était en règle même s'il n'était pas au niveau des normes imposées dans un métro, un avion ou un bateau.

Me Marie Mescam

à France Bleu Gironde

Au nom du collectif des familles, Me Marie Mescam réclame le renforcement de la sécurité dans les cars : "Les deux accidents les plus meurtriers de France, c'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi