Accident de Lady Diana : Bruce Toussaint, témoin, se souvient

Le 31 août 1997. Un jour dont Bruce Toussaint se souviendra sans doute toute sa vie. Alors qu’il profite d’un moment de détente avec deux de ses amis dans un bar des Champs-Élysées, le journaliste, à l’époque âgé de 23 ans, aperçoit au loin des gyrophares et plusieurs voitures de police. « Un déploiement aussi important n’indique jamais rien de bon », se souvient-il dans les colonnes de Paris Match, ce jeudi 14 novembre. Avec l’aide d’un ami, il décide d’aller voir de plus près ce qui se passe dans le quartier : « Je demande à mon ami d’arrêter la voiture près du pont de l’Alma, je descends et je me dirige en courant vers l’entrée du tunnel lorsqu’un policier m’arrête », confie-t-il. Et pour cause, ce qui se produit non loin de là, « à moins de trente mètres », est inédit : la princesse Lady Diana et son compagnon Dodi Al-Fayet ont été victimes d’un accident.

Ce soir-là, Bruce Toussaint se souvient d’une ambiance « pesante », comme il le raconte dans les colonnes de Paris Match. « J’aperçois une Mercedes noire encore fumante, et à peine reconnaissable tant le choc a dû être violent. Je suis saisi par l’odeur de caoutchouc et de brûlé qui émane de la carcasse », explique-t-il. Ce qui vient de se produire, sous ses yeux, est un vrai choc. Mais rapidement, ses réflexes de journaliste prennent le dessus sur la sensibilité de l’homme. Alors qu’il travaille depuis trois ans à Canal+, il prend la décision d’appeler Erik Gilbert, le directeur de la rédaction. « Il ne saisit pas tout de

Retrouvez cet article sur GALA

Meghan Markle inquiète l'ancien majordome de Lady Diana : "L'histoire se répète"
Quand Lady Diana envisageait de se convertir à l’islam par amour pour Hasnat Khan
Mort de Lady Diana : le Français impliqué dans son accident prêt à être entendu par Scotland Yard
Lady Diana : cette folle soirée où Richard Gere et Sylvester Stallone se sont battus pour elle
Lady Kitty Spencer choisit la même maquilleuse que sa tante Lady Diana