Un accident ischémique transitoire envoie Deneuve à l'hôpital: de quoi s'agit-il ?

Le HuffPost avec AFP
Comme l’AVC, l’AIT est causé par l’interruption de la circulation sanguine qui prive d’oxygène les zones du cerveau touchées. 

SANTÉ - Un “accident vasculaire ischémique très limité et donc réversible”. Dans la nuit du mercredi 6 novembre, Catherine Deneuve a été hospitalisée dans un établissement parisien, victime d’un malaise qui serait une forme d’accident vasculaire cérébral (AVC). 

Selon Claire Blondel, l’agente de l’actrice de 76 ans il s’agirait d’un accident ischémique transitoire (AIT), qui est une forme passagère d’AVC.

Comme l’AVC, l’AIT est causé par l’interruption de la circulation sanguine qui prive d’oxygène les zones du cerveau touchées. 

Dans le cas de l’AIT, les symptômes durent en général moins d’une heure avant de disparaître, mais cela reste néanmoins une vraie urgence, qu’il ne faut surtout pas négliger.

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) est d’ailleurs formel sur ce point: “la régression des signes au bout de quelques minutes ne doit en aucun cas rassurer: les déficits neurologiques soudains régressant rapidement portent le nom d’accident ischémique transitoire. Ils doivent eux aussi conduire à consulter immédiatement.”

Les symptômes étant les mêmes que l’AVC, mais disparaissant rapidement, “l’AIT peut donc passer inaperçu ou être confondu avec un simple malaise”, souligne l’Inserm. 

Augmentation des risques d’AVC

La raison pour laquelle il faut malgré tout consulter en urgence, c’est que l’AIT augmente considérablement les risques de faire un AVC dans les jours qui suivent. Ce risque est de 5% dans les 48 premières heures et d’environ 10% à un mois, selon l’Institut.

AIT ou AVC, l’essentiel est donc de reconnaître les premiers symptômes: perte de la vue et de la sensibilité, paralysie du visage ou d’un membre d’un côté du corps, troubles du langage, faiblesse musculaire.

L’AVC est une pathologie grave qui touche principalement les personnes âgées et peut entraîner des séquelles nécessitant une prise en charge de longue durée.

Ses premières causes sont une pression artérielle élevée, un excès de cholestérol, le diabète, l’obésité ou encore...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post