Accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge : peine maximale requise contre la SNCF

© AFP

Le parquet d'Évry a demandé mardi au tribunal de condamner la SNCF à "la peine maximale" pour homicides involontaires et blessures involontaires lors de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge dans l'Essonne, qui a fait sept morts et des centaines de blessés en 2013.

Cette peine s'élève à 450.000 euros d'amende, du fait de la récidive légale que le procureur Rodolphe Juy-Birmann a demandé au tribunal de retenir. La SNCF, héritière pénale de SNCF Infra chargée de la maintenance des voies au moment des faits, a "créé le contexte à l'origine de l'accident" par un "échec dans la chaîne de maintenance", a affirmé le procureur, assumant qu'une telle condamnation "jettera l'opprobre et le discrédit" sur l'entreprise publique.

Plus d'informations à suivre.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles