Accident autour de la tombe de Johnny Hallyday : "Un homme est tombé dans le noir"

Pour les fans de Johnny Hallyday, le cimetière de Lorient est devenu un véritable lieu de pèlerinage. Depuis l'enterrement du Taulier, ils sont nombreux à s'être rendus sur l'île de Saint-Barthélemy pour se recueillir au plus près de leur idole. Alors qu'une nouvelle bataille judiciaire autour de l'exhumation du corps de Johnny Hallyday divise un peu plus les deux clans, le président du conseil territorial de Saint-Barth explique au Figaro que "le caveau est quasi terminé". En attendant, les admirateurs du rockeur se pressent autour d'une tombe provisoire dans ce petit cimetière. Et leur affluence - "jamais ingérable", selon Bruno Magras - occasionne pourtant parfois des accidents.

"J’ai juste fait mettre une clôture pour éviter que les passants ne tombent dans le canal où s’écoulent les eaux de pluie entre le cimetière et la route, explique ce vieil ami de Johnny Hallyday au Figaro. Un homme est tombé dedans un soir où l’éclairage public était en panne." A ceux qui assurent que le cimetière de Lorient est devenu un point d'intérêt touristique important pour l'île, Bruno Magras répond n'avoir jamais voulu "le transformer en Graceland", du nom de la demeure-musée d'Elvis Presley : "Nous n’utilisons pas Johnny Hallyday comme de la publicité pour l’île". Désormais prêt à exhumer le corps de Johnny Hallyday, il n'attend plus qu'un accord soit conclu entre les deux parties. Mais entre Laeticia Hallyday, accusée d'avoir menti, et Laura Smet, qui assure ne pas avoir été mise au courant,

Retrouvez cet article sur GALA

Johnny Hallyday : pourquoi le déplacement de sa tombe pose problème au cimetière de Saint-Barth
Tombe de Johnny Hallyday : le grand ménage a commencé au cimetière de Saint-Barth
Laeticia Hallyday désavouée : la polémique autour de l’exhumation de Johnny ne faiblit pas
Johnny Hallyday : enfin un accord autour de son héritage artistique
Polémique sur la tombe de Johnny Hallyday : à St Barth, on fait tout pour faire plaisir à Laeticia