Accalmie sur le front des incendies en France, en Espagne et au Portugal

La situation s'est nettement améliorée jeudi sur le front des incendies tant en France qu'au Portugal et en Espagne, où un feu d'envergure a été stabilisé dans le nord-est.

En France, les deux feux qui ont détruit 20.800 hectares de forêt en Gironde (sud-ouest) depuis 10 jours et entraîné l'évacuation de plus de 36.000 personnes n'ont pas progressé, les pompiers traitant toujours quelques reprises de feu, ont indiqué les autorités locales.

La veille, les quelque 2.000 sapeurs-pompiers engagés avaient réussi à stopper la propagation grâce à une météo plus favorable, avec une baisse des températures et un air plus humide.

Environ 6.000 habitants sur les près de 36.750 personnes évacuées ont été autorisés à réintégrer leur domicile jeudi, selon la préfecture.

En Espagne, l'incendie d'Ateca en Aragon (nord-est) a évolué "très favorablement" dans l'après-midi, a indiqué le gouvernement régional sur Twitter.

Ce feu, qui s'est déclaré lundi, s'étend sur un périmètre de 14.000 hectares et a entraîné l'évacuation de 1.700 personnes, qui ont désormais le droit de rentrer chez elles.

"Il est désormais stabilisé mais cela ne signifie pas qu'il est éteint", a souligné le conseiller régional chargé de l'environnement, Joaquín Olona, appelant à la "prudence".

Le tronçon de l'autoroute A2, reliant Madrid à Barcelone, qui avait dû être coupé à cause des flammes, a été rouvert jeudi matin à la circulation.

- Pas de répit en Slovénie -

L'incendie de la province de Zamora (nord-ouest), qui a entraîné la mort d'un pompier et d'un berger dimanche et lundi, a également été contrôlé et les 6.000 habitants affectés ont pu regagner leur domicile, a indiqué la région de Castille-et-Léon.

La péninsule ibérique a été balayée ces derniers jours par une vague d'incendies dévastateurs, favorisés par la vague de chaleur qui a duré du 9 au 18 juillet. Ce pourrait être la plus extrême jamais enregistrée en Espagne, selon des données provisoires de l'Agence météorologique espagnole (Aemet).

Le Portugal connaissait également une accalmie jeudi.

"Nous avons dépassé la phase la plus critique", a déclaré le ministre de l'Intérieur José Luis Carneiro à la télévision publique RTP.

"Tout semble indiquer une amélioration dans les prochains jours", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, dans l'est de l'Europe, en Slovénie, un millier de pompiers continuaient de lutter contre un incendie, qui avait brûlé jeudi soir plus de 2.000 hectares et provoqué l'évacuation temporaire de centaines de résidents.

Il s'agit du plus gros feu depuis l'indépendance en 1991 de ce petit pays issu de l'ex-Yougoslavie.

Les feux de forêt qui ont fait rage ces dernières semaines en Europe ont déjà touché plus de surface que pendant toute l'année 2021, selon le service de surveillance spécialisé européen.

Dans les 27 pays de l'Union européenne, ils ont ravagé au total 517.881 hectares depuis le début de l'année (chiffres du 16 juillet).

Près de 40.000 hectares ont brûlé en France sur la période, contre un peu plus de 30.000 pour toute l'année 2021, plus de 190.000 hectares en Espagne, contre presque 85.000 en 2021, et plus de 46.000 au Portugal contre plus de 25.000 en 2021.

burs-du-rs/anb/blb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles