Accélérer sur le vaccin, le maître mot du Conseil de défense

·1 min de lecture

Aller plus vite sur les vaccins. Au lendemain des annonces du ministre de la Santé Olivier Véran sur l'élargissement de la campagne de vaccination, et à la veille d'une conférence de presse du Premier ministre Jean Castex, le gouvernement est contraint d'accélérer sur les vaccins. Le sujet était d'ailleurs sur la table du Conseil de défense qui s'est tenu mercredi matin, puis sur celle du Conseil des ministres. Car l'exécutif, aidé par deux cabinets de conseil privés, réfléchit à la manière d’optimiser son dispositif vaccinal.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 6 janvier

"Sur la stratégie, on n'est pas les plus mauvais"

Mardi, Emmanuel Macron a précisé que cinq à six centres de vaccination seraient installés dans chaque département. L’Élysée travaille également à une simplification du recueil du consentement dans les Ephad pour suivre le nouveau leitmotiv "amplifier, accélérer, simplifier", dévoilé par Olivier Véran. 

Reste que mercredi matin l'humeur était un peu maussade à l'Élysée. Et face aux polémiques sur le vaccin certains s'agacent, à l'instar de ce conseiller. "Sur la stratégie, on n'est pas plus les plus mauvais. Nos écoles sont ouvertes, la situation est maitrisée et les réanimations sont stables", assène-t-il peut-être en référence au nouveau confinement récemment décrété en Grande-Bretagne par le Premier ministre Boris Johnson. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Vaccins contre le Covid-19 : que sait-on vraiment de leurs effe...


Lire la suite sur Europe1