«Accélérer sur la production d'électricité» : les élus de la majorité en visite à Flamanville

© Sameer Al-DOUMY / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La France a de nouveau exporté de l'électricité. L'annonce a été faite ce mercredi par Emmanuelle Wargon , la présidente de la Commission de régulation de l'énergie. Alors que ces dernières semaines, c'est la France qui en achetait à ses voisins, le recul de la consommation d'électricité de 7,4 % a permis de retrouver une forme d'équilibre. Il n'y aura pas de difficultés jusqu'au 15 janvier, assure Emmanuelle Wargon.

L'EPR de Flamanville devrait voir le jour en 2024

Le risque de délestage n'est pas pour autant écarté. Une dizaine de réacteurs nucléaires est toujours à l'arrêt. Les travaux des nouveaux EPR (réacteur pressurisé européen) prennent du temps. Mercredi, une délégation de députés Renaissance s'est rendue à la centrale de Flamanville , dans la Manche, pour observer le fonctionnement de ces réacteurs et se préparer au nouveau projet de loi qui sera présenté début janvier.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

L'exécutif souhaite notamment réduire les procédures administratives et judiciaires qui retardent le lancement ou la poursuite des chantiers. D'où la visite de ces onze députés de la majorité qui se sont entretenus avec le personnel sur place. L'EPR de Flamanville, prévu à l'origine pour 2012, verra finalement le jour au premier trimestre 2024, selon EDF. Ce déplacement illustre la volonté de la majorité de relancer la filière nucléaire après avoir fermé Fessenheim et prévu la réduction du nombre de centrales.

"Il faut accélérer sur la pro...


Lire la suite sur Europe1