Des acariens vont bientôt fusionner avec votre peau… Pas de panique !

Des acariens vont bientôt fusionner avec votre peau… Pas de panique ! (lepoint.fr)

Une étude scientifique relayée par France Info démontre que les « Demodex folliculorum » deviendraient peu à peu des symbiotes indissociables de l’humain.

Des acariens seraient en passe de devenir indissociables de l'humain. Comme le rapportent les résultats d'une étude scientifique relayée par France Info, certaines de ces petites bêtes microscopiques, qui vivent par milliers dans les pores de notre visage, pourraient bien fusionner avec notre peau en raison d'une perte progressive de gènes qui a fait cesser leur évolution.

Chaque nuit, de nombreux acariens ressemblant à de minuscules vers, nommés « Demodex folliculorum », dont la taille est de moins de 0,3 mm, viennent sur le visage des humains pour manger leur sébum et s'accoupler. Leur activité sur notre peau permettrait notamment à nos pores de rester ouverts et d'être constamment nettoyés. L'étude publiée dans la revue Molecular Biology and Evolution démontre que depuis son apparition sur des mammifères il y a 200 millions d'années, ce type d'acariens a perdu peu à peu une grande partie de sa variété génétique au point que son processus de sélection naturelle soit stoppé.

« Ils sont devenus totalement dépendants de nous »

« Cette étude montre qu'ils sont en train de changer de statut. Ils étaient des parasites et deviennent des symbiotes : ils vivent en symbiose avec nous », décrypte auprès de France Info Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine scientifique Epsiloon. « Ils sont devenus totalement dépendants de nous pour vivre et ne peuvent plus changer de milieu », ajoute-t-elle. Selon la journaliste scientifique, ces acariens se trouveraient dans [...] Lire la suite

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "La maladie de Crohn ne tue pas. Mais elle fatigue énormément"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles