Académie du Jazz : la saxophoniste Sophie Alour reine du palmarès 2020 avec le prestigieux prix Django Reinhardt

Annie Yanbekian
·1 min de lecture

Du fait des restrictions imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus, l'Académie du Jazz, institution créée en 1954, n'a pas pu organiser sa traditionnelle cérémonie cette année. Son président François Lacharme s'est replié sur l'émission Club Jazzafip, mercredi 10 mars sur l'antenne de la radio publique Fip, pour y dévoiler en exclusivité les dix lauréats de 2020. Certains lauréats étaient présents afin de jouer des morceaux en live, tandis que des extraits des disques primés ont été diffusés.

Sophie Alour, lauréate "fière et émue" du Prix Django Reinhardt

La saxophoniste et compositrice Sophie Alour a reçu le trophée le plus prestigieux de l'Académie : le Prix Django Reinhart qui distingue un - ou une - artiste pour l'ensemble de son activité et de sa contribution artistique au jazz durant l'année écoulée. Depuis la première cérémonie en 1955, Sophie Alour est la cinquième femme à décrocher ce prix après Sophia Domancich (1999), Géraldine Laurent (2008), Airelle Besson (2014) et Cécile McLorin Salvant (2017). Elle succède au guitariste Hugo Lippi au palmarès.

Depuis le printemps 2019, la quadragénaire native de Quimper s'est illustrée, sur scène puis au disque, avec son beau projet transméditerranéen Joy - créé sur scène sous le titre Exil(s) - qui réunissait artistes de jazz et musiciens d'Orient, notamment l'oudiste et chanteur égyptien Mohamed Abozekry. Saxophoniste, flûtiste, clarinettiste, Sophie Alour collabore par ailleurs au fameux Lady Quartet de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi