AC Milan-PSG: la presse italienne se prosterne devant le "roi Milan"

AC Milan-PSG: la presse italienne se prosterne devant le "roi Milan"

La victoire de l’AC Milan face au PSG (2-1) mardi en Ligue des champions enflamme la presse italienne, ce mercredi. La Gazzetta dello Sport, plus grand quotidien sportif du pays, se prosterne même devant les Rossoneri: "Milan, tu es le roi", clame la une illustrée par la joie d’Olivier Giroud, auteur du but de la victoire. "Mbappé s’incline, Leao renversant, le sceau Giroud", résume en quelques mots la première page.

"Meravileao"

Le Corriere dello Sport salue aussi ce "fantastique" Milan qui a renoué avec les buts en Ligue des champions après avoir passé ses cinq derniers matchs sans marquer. Le demi-finaliste de la dernière édition a surtout décroché sa première victoire de la saison dans la compétition (après deux nuls et une défaite) qui la replace dans la course à la qualification pour les 8es (3e à un point de Paris).

Un homme est particulièrement mis à l’honneur ce mercredi: Rafael Leao. Transparent à l’aller à Paris (lors de la défaite 3-0), le Portugais a mis au supplice la défense parisienne, mardi. Il a surtout inscrit le magnifique but de l’égalisation milanaise d’un retourné. "Meravileao", lance Tuttosport dans un jeu de mots entre le mot merveilleux et le nom de l’ancien Lillois. Sky Sport reste dans le même registre: "Leao est une merveille". "Leao peut être un champion, cela ne dépend que de lui", a confié son entraîneur Stefano Pioli à l’issue de la rencontre.

"Champions du diable", titre pour sa part "Il Giornale". "Milan a remporté un match spectaculaire en renversant le PSG avec un super Leao, qui a fait taire les sifflets après l'Udinese, et Giroud. Les Rossoneri sortent de la crise et restent en lice pour les huitièmes de finale", souffle le quotidien. Et les Parisiens dans tout ça? Gianluigi Donnarumma est celui dont il est le plus question en raison de l’accueil incroyablement hostile (billets de banque à son effigie jetés, sifflets… ) réservé par les supporters deux ans après son départ pour Paris.

Article original publié sur RMC Sport