Abus sexuels dans le patinage : Sarah Abitbol "soulagée" par la mise en examen de Gilles Beyer

·1 min de lecture

L'ancienne patineuse Sarah Abitbol, à l'origine des révélations sur les agressions sexuelles dans le patinage artistique français, s'est dite samedi "soulagée" par la mise en examen de Gilles Beyer, son ancien entraîneur, qu'elle accuse de viol.

>> LIRE AUSSIPatinage artistique : Sarah Abitbol blacklistée un an après ses révélations

Gilles Beyer placé sous contrôle judiciaire

Un an après le déclenchement d'un retentissant scandale de violences sexuelles dans le monde du patinage artistique, l'ex-entraîneur Gilles Beyer a été mis en examen pour "agressions sexuelles" et "harcèlement sexuel" et placé sous contrôle judiciaire. Même si cette mise en examen ne concerne pas Sarah Abitbol car dans son cas les faits sont prescrits, la patineuse explique à L'Obs être "soulagée que la justice convoque Gilles Beyer. Enfin !".

Sarah Abitbol n'a pas porté plainte car les faits sont prescrits

Sarah Abitbol avait accusé dans le livre "Un si long silence", paru début 2020, son ex-entraîneur de viols et d'agressions sexuelles répétés, alors qu'elle avait entre 15 et 17 ans, au début des années 90. Elle n'avait toutefois pas porté plainte, au vu de la prescription des faits.

Dans une déclaration écrite à l'AFP, Gilles Beyer avait reconnu "des relations intimes" et "inappropriées" avec Sarah Abitbol, lui présentant des "excuses" aussitôt refusées par celle-ci. "Je vois que les accusations retenues sont des 'agressions' et du 'harcèlement'. Moi, j’ai subi des viols. Mais c’est regrettable...


Lire la suite sur Europe1