Abus sexuels dans l’Église : une douloureuse enquête

C’est une lourde enquête qui doit permettre de lever le voile sur des pratiques qui ont duré pendant de nombreuses années. La CIASE (Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église) a recueilli les témoignages de 6 000 personnes abusées lorsqu’elles étaient mineures en France. Parmi ces récits, on dénombre 62% d’hommes et 38% de femmes. Un passage aux aveux difficile pour certaines victimes, qui souffrent encore aujourd’hui au moment de se souvenir du traumatisme. Des agresseurs protégés à l’époque Ces témoignages accablants permettent à la commission de retrouver parfois la trace des agresseurs. Elle a aussi désormais la possibilité de collaborer avec l’Église qui lui donne accès à des registres et des documents cachés à une époque. Les premiers éléments révèlent qu’il y avait des abuseurs jugés occasionnels mais d’autres systématiques. Dans certains cas "limités", il semblerait que "les abus ont pu être commis dans un contexte systémique avec une quasi organisation", révèle Jean-Marc Sauvé, président de la CIASE. Cette commission doit livrer son rapport dans un an.