Abus sexuels dans l’Église catholique : le Vatican va enquêter sur le cardinal Ricard

© REUTERS/Alessandro Bianchi/File Photo

Les investigations ont été lancées au plus haut niveau. Le Vatican a annoncé avant-hier l’ouverture d’une enquête préliminaire interne à l’église à la suite des révélations du cardinal français Jean-Pierre Ricard, parallèlement à celle ouverte par le parquet de Marseille. L’ancien archevêque de Bordeaux, âgé de 78 ans et retraité, a avoué avoir commis, il y a trente-cinq ans, des faits « répréhensibles » sur une adolescente de 14 ans. Un nouveau scandale pour l’Église : l’ex-président de la Conférence des évêques de France est en effet membre du puissant dicastère (l’équivalent d’un ministère au Saint-Siège) pour la doctrine de la foi, chargé notamment des cas de violences sexuelles sur mineurs.

Lire aussi - Abus sexuels dans l’Église catholique : la victime du cardinal Ricard témoigne

Selon les procédures édictées en mai 2019 dans le motu proprio du souverain pontife, quand l’auteur des abus est un évêque ou un prêtre, la mission est en général confiée à l’archevêque de tutelle. Mais pour le cardinal ? « On est en train d’évaluer la personne la plus apte à la mener, avec l’autonomie, l’impartialité et l’expérience nécessaires », explique le directeur de presse du Saint-Siège. « Il y a de fortes chances pour que ce soit quelqu’un du Vatican, avance un spécialiste du droit canonique. La plupart parlent le français. »

Quatre-vingt-dix jours

L’enquêteur pourra être assisté par des personnes qualifiées et bénéficier d’un fonds couvrant les coûts d’investigation. Charge à lui de r...


Lire la suite sur LeJDD