Abus sexuels dans l’Église catholique : la victime du cardinal Ricard témoigne

© UGO AMEZ/SIPA

Moins de deux jours après les révélations autour du cardinal Jean-Pierre Ricard , la victime a décidé d’en dire plus. Lundi, lors d’un point presse sur le thème des abus sexuels et de leur gestion , à la veille de la clôture de l'assemblée plénière de la Conférence des évêques de France (CEF) à Lourdes, Éric de Moulins-Beaufort, le président de la plus instance de l'Eglise catholique française, a lu un message dans lequel Jean-Pierre Ricard révèle avoir commis des abus sexuels sur une mineure lorsqu’il était curé il y a trente-cinq ans.

Le cardinal était « un ami de la famille »

La victime, une jeune fille de 14 ans à l’époque, est désormais âgée de 49 ans. Elle a choisi de témoigner et de se confier à la présidente de la Conférence des religieux et relieuses de France, Véronique Margron. Elle lui a confirmé que les faits s’étaient produits lorsqu’elle était âgée de 14 ans, « dans un cadre proche familial » puisque Jean-Pierre Ricard était un « ami de la famille », a expliqué Véronique Margron sur France Inter  mercredi matin.

Le prêtre avait même célébré le mariage de la victime. Véronique Margron a encore fait savoir que la victime avait subi un traumatisme « extrêmement fort » et « d’une grande violence ». Elle parle également d’un « choc énorme ».

 

"

Des mesures disciplinaires seront prises

"

Véronique Margron a encore jugé auprès de France Inter qu’il soit « fort possible » que Jean-Pierre Ricard « minimise » les faits qui lui sont reprochés. D’après elle, il est évidemment...


Lire la suite sur LeJDD