Abus sexuels dans l'Église de France : "Nous vivons un moment de honte", déclare le Pape

·1 min de lecture

Le pape a exprimé sa "honte" au lendemain de la publication d'un rapport accablant sur les abus sexuels commis au sein de l’Église catholique française depuis les années 1950.

Le Pape a prié avec des évêques français

François avait déjà exprimé la veille son "immense chagrin" face à "l'effroyable réalité" de la pédocriminalité.

Lors de son audience générale, le Pape s'est tourné vers des évêques français, présents au Vatican, avec lesquels il a prié en silence avant son discours.

"Nous vivons un moment de honte, a insisté le Souverain pontife. J'encourage les évêques, les autorités religieuses et aussi vous, chers frères, qui êtes venus ici pour partager ce moment, à faire tous les efforts possibles pour que de telles tragédies ne se reproduisent pas."

Faire tous les efforts possibles pour que de telles tragédies
ne se reproduisent pas.

Pape François

3 000 pédocriminels, 330 000 victimes

Le rapport "Sauvé", une vaste enquête sur les abus sexuels commis dans l’Église catholique de France, a mis en évidence des chiffres terribles : en l'espace de 70 ans, 3 000 pédocriminels on été recensés et environ 330 000 victimes.

Le président français Emmanuel Macron a salué mercredi "l'esprit de responsabilité" de l’Église de France qui a "décidé de regarder en face" le scandale des victimes d'abus sexuels en son sein.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles