Abus sexuels: le diocèse de Besançon lance un appel pour retrouver de possibles victimes d'un abbé

Abus sexuels: le diocèse de Besançon lance un appel pour retrouver de possibles victimes d'un abbé
Un homme d'église - Photo d'illustration - Valentine CHAPUIS © 2019 AFP
Un homme d'église - Photo d'illustration - Valentine CHAPUIS © 2019 AFP

Des accusations déjà corroborées par de nombreux témoignages. Le diocèse de Besançon a lancé un appel pour retrouver "d'éventuelles victimes" de Raymond Jaccard, un abbé mort en 2021, connu pour son action auprès des lépreux camerounais, et sanctionné de son vivant après des soupçons "d'abus d'ordre sexuel et spirituel" sur des majeurs.

Le diocèse "invite toute personne ou proche de personne concernée à prendre contact avec la cellule d'écoute du diocèse par téléphone, au 06.44.14.22.88" ou via le site diocese-besancon.fr, indique-t-il dans un communiqué transmis ce jeudi à l'AFP.

Il avait été destinataire en avril 2020 "d'informations orales et écrites mettant en cause" cet abbé, "prêtre incardiné dans le diocèse de Besançon, pour des abus d'ordre sexuel et spirituel sur des personnes majeures", explique-t-il, sans préciser la nature de ces abus, le ou les lieux où ils auraient été commis ni le nombre de victimes potentielles.

Sanctionné et suspendu de son vivant

Connu pour son action auprès des lépreux camerounais, l'abbé Jaccard avait notamment conçu avec son frère Pierre, également prêtre, décédé en 2018, une prothèse "connue dans le monde entier" sous le nom de "prothèse Jaccard", explique le diocèse, appelant à "distinguer" les soupçons pesant sur l'abbé "des oeuvres des Frères Jaccard (...), tous les deux prêtres du diocèse de Besançon".

Le 5 mai 2020, l'archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, avait signalé ces faits présumés au parquet de Chambéry, l'abbé Jaccard résidant alors en Savoie. Une enquête préliminaire avait été ouverte.

Mgr Bouilleret avait parallèlement saisi la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, qui reçoit les signalements d'abus commis par les clercs, et suspendu l'abbé Jaccard de tout ministère, poursuit le diocèse.

La mort de l'abbé, le 29 août 2021 à 89 ans, avait mis fin à l'enquête judiciaire mais "en l'état de l'enquête, les faits dénoncés ont été corroborés par de nombreux témoignages", insiste le diocèse. Celui-ci souhaite "exprimer son implication à l'égard des victimes et sa détermination à servir la justice dans la clarté".

Suites du rapport Sauvé

L'Eglise catholique est secouée depuis des années par des scandales de violences sexuelles. Plusieurs évêques à la retraite ont ainsi fait l'objet de signalements ces derniers mois.

Fin 2021, le rapport de la commission Sauvé avait estimé à environ 330.000 le nombre de victimes de prêtres, diacres, religieux ou personnes en lien avec l'Eglise de France depuis 1950. L'épiscopat avait reconnu sa "responsabilité institutionnelle" dans ces violences.

Article original publié sur BFMTV.com