• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Abus de confiance", "escroquerie": Bayrou furieux face à une affiche plagiée en Loire-Atlantique

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président du MoDem, François Bayrou, à Paris le 22 février 2022 - Geoffroy VAN DER HASSELT © 2019 AFP
Le président du MoDem, François Bayrou, à Paris le 22 février 2022 - Geoffroy VAN DER HASSELT © 2019 AFP

"Je soutiens la majorité présidentielle sur le territoire, n’en déplaise à certains." Pour François Bayrou, Jean-Yves Gontier fait preuve d'une impudence très agaçante. Si bien qu'il se décide à trois jours du premier tour des élections législatives de téléphoner la presse quotidienne régionale pour confier sa colère, comme le relate le titre de Presse-Océan.

L'objet de son exaspération? Le tract de campagne du dissident Jean-Yves Gontier qui se présente dans la 7e circonscription de Lore-Atlantique face à la députée sortante investie par le MoDem, Sandrine Josso. C'est cette dernière qui est soutenue par la coalition présidentielle, Ensemble.

Sur l'affiche au recto, l'avocat et élu d'opposition LaREM à la mairie de La Baule et cadre départemental du parti macroniste sur la presqu'île pose avec un photoshop détouré d'Emmanuel Macron. Au verso, il s'affiche avec Édouard Philippe.

"Abus de confiance"

Exaspéré, François Bayrou affirme à nos confrères n'avoir "jamais vu ça":

"On a affaire à une tentative d'abus de confiance ou d'escroquerie. Le candidat Jean-Yves Gontier essaie de se faire passer pour le candidat de la majorité, ce qu’il n’est pas", fustige-t-il.

L'affaire est remontée jusqu'à Paris et a valu au candidat une exclusion du parti Renaissance (ex-LaREM). Ce dernier maintient malgré tout sa candidature, convaincu qu'il représente mieux la majorité que Sandrine Josso et qu'il saura mieux rassembler. Le directeur de campagne de l'investie officielle, Jean-Michel Texier, s'étrangle dans la presse locale:

"Que monsieur Gontier présente sa candidature ne me gêne pas, nous sommes en démocratie, chacun peut le faire. Mais qu’il le fasse sur sa propre notoriété et sa propre image, là, il dupe les électeurs! Il utilise l’image du président, les codes couleurs de la majorité présidentielle, alors qu’il n'est pas investi et qu’il a été exclu."

Des propos qui ne font pas sourciller Jean-Yves Gontier. "Face à une candidate inconstante qui menace d’exclure, qui a voté plusieurs fois contre le gouvernement et qui a changé de parti politique, j’ai toujours soutenu Emmanuel Macron", se défend-il.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles