Absinthe : l'histoire de cet alcool originaire de Franche-Comté

L’absinthe faisait partie du quotidien des ouvriers comme des poètes à la recherche, eux, de paradis artificiels. C’est dans les montagnes du Jura suisse au 18ème siècle que la recette de l’absinthe est inventée, met en lumière France 3, vendredi 19 février. La ville de Pontarlier dans le Doubs devient rapidement la capitale de cette plante. Les grandes tiges d'absinthe sont récoltées en été et séchées dans les greniers des fermes franc-comtoises à l'abri de la neige. La fée verte Dans les années 1830, les militaires vont faire connaître l’absinthe sur les grands boulevards parisiens. Ils avaient emporté des bouteilles d’absinthe avec eux dans leur conquête de l’Algérie pour tuer les potentiels microbes dans l’eau. La boisson devient à la mode. On lui donne aussi un surnom : la fée verte. Consommé entre 45 et 72 degrés, l’élixir des poètes fait aussi des ravages, comme le décrit Emile Zola. Il existe encore aujourd'hui une quinzaine de distilleries en France qui produisent 800 000 litres d’absinthe chaque année.