Les abonnés Vélib' vont être indemnisés

Claire Tervé
Face à la dégradation du service Vélib', les abonnés vont être indemnisés.

TRANSPORTS - Les abonnés Vélib' vont avoir une petite surprise. Face à la dégradation du service et du réseau de vélos en libre-service ces derniers mois, les usagers vont bientôt bénéficier d'une indemnisation, a décidé le Conseil de Paris, ce mardi 21 novembre.

Alors que le réseau, détenu par JCDecaux, va passer aux mains de Smoovengo à partir du 1er janvier 2018, près de la moitié des 1200 stations Vélib' est en travaux. De plus, les salariés de l'entreprise se sont mis en grève afin de réclamer des garanties pour leurs emplois.

Depuis le 14 novembre, des salariés de Cyclocity, filiale de JCDecaux en charge des Vélib', sont en grève et se rassemblent devant l'hôtel de ville de Paris ou devant les bureaux de Smovengo et Indigo dans les Hauts-de-Seine. Ils protestent contre une décision de justice qui a rejeté leur demande de transfert de contrats de travail chez Smoovengo.



À la vue de la baisse de qualité du service de vélo en libre-service, le groupe UDI-MoDem au conseil de Paris a donc déposé un vœu pour l'indemnisation des usagers de Vélib'. "Le groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris se réjouit d'avoir obtenu de l'exécutif parisien le principe du dédommagement des abonnés de Vélib' à Paris, qui subissent le préjudice d'une importante dégradation du réseau, occasionné par les travaux dus au changement d'opérateur", a annoncé Eric Azières, président du groupe UDI-Modem

Le montant de cette indemnisation est encore en réflexion, ainsi que les modalités de sa mise en place. "Mais on va le faire", assure le syndicat mixte Vélib'Métropole, qui regroupe les élus de Paris et de banlieue qui géreront le nouveau service.

Il y...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages