Abolition de la corrida : pourquoi la proposition de loi d'Aymeric Caron a peu de chances d'aboutir

© Jacques Witt/SIPA

Aymeric Caron réussira-t-il à abolir la corrida en France ? Le député de Paris (LFI-Nupes) a déposé le 20 septembre dernier une proposition de loi visant à interdire cette pratique, encore très ancrée dans le sud du pays, au nom du bien-être animal. Ce texte devrait être examiné par l'Assemblée nationale le 24 novembre prochain. « Je suis sûr et certain qu’il y a une majorité de députés opposés à la corrida en France », déclarait Aymeric Caron auprès de TF1 en août dernier. Le combat est pourtant loin d'être gagné pour l'ancien journaliste. Les probabilités que son texte soit adopté sont mêmes « extrêmement faibles », selon le politologue Benjamin Morel.

Et pour cause, « il y a un certain nombre de difficultés procédurales pour faire adopter une proposition de loi », explique le maître de conférences en droit public à l'Université Paris II Panthéon-Assas. Première étape : faire inscrire le texte à l'ordre du jour. « Ce qui a priori est fait », observe Benjamin Morel. Sauf que la proposition de loi d'Aymeric Caron ne figure qu'en quatrième position de la niche parlementaire de la France insoumise, ce qui rend incertain son examen par les députés, en fonction de la durée des débats. « Il n'y a aucune certitude tant que le texte n'est pas en première position », reconnaît Aymeric Caron, qui toutefois « n'imagine pas » que son texte ne soit pas étudié.

Interdire la corrida, la question qui divise

« Mes camarades de LFI, lorsqu'ils ont décidé cette quatrième position, l'ont fait...


Lire la suite sur LeJDD