Abimael Guzman, le « Pol Pot des Andes », est mort

·1 min de lecture
Abiamel Guzman à une audience le 19 décembre 2014.
Abiamel Guzman à une audience le 19 décembre 2014.

Abimael Guzman est mort. Le leader historique du groupuscule maoïste du Sentier lumineux avait mené au Pérou, de 1970 à 1992, une très violente guérilla. En presque vingt ans, le groupe avait été accusé d?avoir provoqué la mort de près de 38 000 personnes. Un bilan qui avait valu à Guzman le surnom de « Pol Pot des Andes ». Arrêté et incarcéré en 1992, l?ancien professeur de philosophie avait été condamné à la prison à la perpétuité en 2006, une peine confirmée lors d?un second jugement en 2018. Âgé de 86 ans, il avait été hospitalisé le 20 juillet dernier, à la suite d?une « aggravation de son état de santé ». Il est mort dans l?hôpital de son établissement pénitentiaire, près de Lima.

Arrêté en 1992

Le guérillero et ses lieutenants avaient été arrêtés à Lima en 1992 sous la présidence d?Alberto Fujimori (1990-2000), qui avait lancé une féroce répression contre le mouvement. L?ancien professeur d?université portait le lourd fardeau de l?un des conflits les plus sanglants d?Amérique latine, qui avait secoué le Pérou entre 1980 et 2000. En 2003, la Commission vérité et réconciliation (CVR) avait chiffré à quelque 70 000 les morts ou disparus du conflit ayant opposé l?armée et les guérillas du Sentier lumineux et du Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru (guévariste).

À LIRE AUSSIPérou : les fantômes du Sentier lumineux

Abimael Guzman s?était forgé l?image d?un révolutionnaire dur et impitoyable. Les exécutions de paysans et les incendies de villages refusant de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles