Abigail, atteinte du trouble borderline : "C’est un mal totalement invisible aux yeux des autres"

Une personne sur quatre est atteinte d’un trouble psychique à un moment de sa vie. Et la pandémie de Covid-19 a encore renforcé ces troubles. Pour briser le tabou, personnalités et anonymes se confient au micro de Yahoo dans "Tourments", le nouveau format de Yahoo.

Atteinte d’un trouble de la personnalité borderline, Abigail a traversé de sombres périodes ces deux dernières années. Pour Yahoo, la jeune femme de 25 ans a accepté de se livrer sur le mal dont elle souffre et qui touche des milliers de personne en France. Elle a notamment rappelé l’importance d’en parler et de faire part de son expérience afin qu'elle profite à d'autres.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le trouble de la personnalité borderline toucherait près de 2% de la population mondiale, à commencer par les femmes, qui représentent près de trois cas sur quatre. Pour poser le diagnostic, la personne doit cocher cinq des neuf critères présents : une humeur très instable et très réactive ; des moments de grande colère ou une difficulté de contrôler sa colère ; une répétition d’idées suicidaires, des comportements suicidaires ou d’automutilation ; une impulsivité dans des comportements qui peuvent être risqués voire dangereux (drogues, dépenses excessives, etc.), un sentiment chronique de vide et d’ennui ; une peur d’être abandonné ; des relations instables ; une image de soi-même qui change fréquemment ; une impression de persécution.