Aberration immobilière ! Leur voisin construit un mur à trois centimètres de leurs fenêtres

·1 min de lecture

En 2019, Cyrielle achète une maison dans un quartier de Toulouse. Mais grosse surprise lorsqu'elle y emménage avec son compagnon ! Son voisin construit le mur de son garage à 3 centimètres seulement de ses fenêtres. "Je n'ai pas pu me rendre à la visite du bien la veille de la signature de l'acte", explique la jeune femme complètement dépourvue au Parisien. "Mais l'agent immobilier y était et ne m'a rien dit." Et puis, de toute façon, Cyrielle n'avait aucune raison de s'en faire. En effet, la parcelle de son voisin est située en zone verte protégée et non constructible. Seulement, le voisin a tout de même obtenu l'autorisation de construire. Alors depuis, Cyrielle se bat. En vain.

Les murs du voisin "sont montés à trois centimètres de notre façade, le tout séparé par une fine couche de polystyrène", explique Cyrielle à Capital. "Si on ouvre nos fenêtres, on peut échanger le sel et le poivre avec lui." Le voisin, lui, répond être totalement en règle. Et s'il consent à modifier le permis afin de réaliser des puits de lumière autour des fenêtres de Cyrielle, cela ne changera malheureusement pas grand chose. "Les autres murs collés aux nôtres entraînent des problèmes d'humidité énormes", déplore la jeune propriétaire.

Cyrielle va porter l'affaire au civil

Cyrielle est coincée. "On a voulu se rétracter, mais la notaire a dit qu'il n'y avait pas de retour en arrière possible, sauf à repayer 20 000€ de frais notariés, ou revendre la maison (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Delphine Jubillar : que sait-on de sa rivale, la compagne de son amant ?
Une mère de famille attaquée par une centaine de rats dans un parc
Une fillette accouche à seulement 12 ans, un homme accusé de viol
Jonathann Daval : sa mère bouleversée dévoile le contenu tragique d'une de ses lettres
Un terrible cas de maltraitance animale dénoncé par la police du Bas-Rhin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles