Abdelmalek Alaoui : « Le Maroc dans le club des prétendants à l’émergence »

·1 min de lecture
Pour Abdelmalek Alaoui, son ouvrage
Pour Abdelmalek Alaoui, son ouvrage

Comment, à l?instar de l?ensemble des pays de la planète, le Maroc a-t-il traversé l?année 2020 marquée par le Covid-19 ? Comment et où a-t-il trouvé les ressources pour faire face à l?adversité sanitaire et économique que cette pandémie l?a obligé à affronter ? Ce sont là autant de questions auxquelles l?ouvrage d?Abdelmalek Alaoui répond dans une description du quotidien nourrie de réflexions inspirées par des constats quelquefois inattendus. Chef d?entreprise, il est également président de l?Institut marocain d?intelligence stratégique (IMIS). Deux postes d?action mais aussi d?observation qui lui ont permis de proposer une analyse fouillée de ce que le Maroc a vécu pendant la pandémie, de ce dont il a pris conscience, de ce qu?il a pu réaliser dans ce contexte particulier de pandémie, mais aussi de ce qu?il a révélé de lui-même autant dans sa capacité de résilience que dans sa volonté d?améliorer son destin. Au Point Afrique, Abdelmalek Alaoui a confié ses constats et réflexions sur un Maroc en pleine mutation.

Le Point Afrique : Le Maroc a vécu un moment politique fort avec les élections législatives, régionales et communales du 8 septembre, qui ont vu une défaite majeure des islamistes du PJD et une victoire des partis libéraux. À l?instar des autres pays de la planète, il a été pris dans la tenaille des drames et incertitudes liés à la pandémie du Covid-19. Comment l?idée qu?il se fait de lui-même a-t-elle évolué entre mars 2020, date du premier grand [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles