ABBA de retour avec un nouvel album et une série de concerts avec des hologrammes

·3 min de lecture

Depuis son dernier album studio en 1981 et sa séparation en 1982, le légendaire groupe de pop suédois n'avait plus sorti de nouveaux morceaux. Un premier inédit, "I Still Have Faith in You", a été dévoilé.

40 ans après sa séparation, ABBA est de retour avec un nouvel album, et une série de concerts sous la forme d'hologrammes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le légendaire groupe de pop suédois a renoué ce jeudi avec ses fans lors d'un live-stream sur Youtube durant lequel a notamment été dévoilé un nouveau titre, I Still Have Faith in You ("Je crois toujours en toi"). Un morceau dont le clip démarre avec des images d'archive du groupe, avant d'être interprété par les hologrammes du groupe, les "ABBA-tars". Et surtout, le premier extrait d'un nouvel album à venir, Voyage, qui est disponible en pré-commande et sortira le 5 novembre prochain.

"Nous vous annonçons que nous avons fait un nouvel album d'Abba. Nous avons aussi préparé un concert, nous travaillons dessus, et il se déroulera à Londres", ont annoncé Björn Ulvaeus, 76 ans, et Benny Andersson, 74 ans.

Les hologrammes des membres du groupe et leur création ont eux aussi été dévoilés durant ce live-steam. Ils seront à découvrir sur scène lors d'un nouveau spectacle qui débutera en mai 2022 dans une salle de spectacles de 3000 places, la "Queen Elizabeth Olympic Park", spécialement conçue pour l'occasion, dans l'Est de Londres. Pour leur fabrication, les artistes ont été digitalisés grâce à la technique de capture de mouvement, grâce à 850 personnes de la société Industrial Light & Magic. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des concerts d'hologrammes

En avril 2018, les quatre membres d'ABBA (Anni-Frid Lyngstad, 75 ans, Agnetha Fältskog, 71 ans, Björn Ulvaeus, 76 ans, et Benny Andersson, 74 ans) avaient annoncé être retournés en studio pour la première fois depuis près de quatre décennies. Deux chansons avaient été enregistrées: l'une baptisée I Still Have Faith in You ("Je crois toujours en toi") et l'autre Don't Shut Me Down ("Ne me fais pas taire"). Mais la promesse de sortir ces nouveaux titres - les membres d'ABBA ont depuis évoqué cinq chansons dans des interviews - n'a cessé d'être repoussée, puis le Covid est venu jouer les trouble-fête. 

Le groupe a également promis, depuis des années, une tournée d'hologrammes. Pour le Suédois Carl Magnus Palm, spécialiste du groupe, le choix d'utiliser ces avatars numériques a repoussé le come-back du mythique groupe de pop.

"Ils ont eu des problèmes avec la technologie, ça ne s'est pas vraiment passé comme ils l'avaient espéré. Et donc il y a eu retard à cause de ça", a-t-il déclaré. "Ils étaient enfin prêts à se lancer il y a environ un an, mais la pandémie a frappé".

S'ils ont tous continué des carrières solo plus ou moins actives, les quatre Scandinaves avaient essentiellement mené une vie discrète depuis la séparation du groupe, qui avait suivi de peu le divorce de Fältskog et Ulvaeus et celui d'Andersson et Lyngstad.

Les quatre compères s'étaient rencontrés à la fin des années 1960 et avaient entamé un succès planétaire après leur triomphe à l'Eurovision 1974 avec leur premier tube Waterloo.

Depuis son dernier album studio en 1981 et sa séparation en 1982, le légendaire groupe de pop aux dizaines de millions d'albums vendus n'a plus sorti de nouveaux morceaux. Mais la flamme ne s'est jamais vraiment éteinte: le best of du groupe (ABBA Gold) paru en 1992 est devenu un des disques les plus vendus dans le monde. La comédie musicale Mamma Mia et les films qui en ont été tirés ont attiré de nouveaux fans qui n'étaient pas nés lors des heures de gloire des années 1970.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles