ABBA de retour en concert sous forme d'avatars virtuels

MUSIQUE - ABBA enfin. 40 ans après leur dernière apparition sur scène, le groupe suédois, phare dans les années 70, est remonté sur scène ce jeudi 26 mai à Londres. Bien que la performance n’ait pas été réalisée par les membres originaux du collectif, mais par des avatars numériques reprenant leur apparence de l’époque, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Le groupe a pu rejouer nombre de leurs tubes, comme notamment Dancing Queen, S.O.S. ou Mamma Mia. Agnetha Fältskog, Björn Ulvaeus, Benny Andersson et Anni-Frid Lyngstad qui composent le quatuor ont pu faire un bond de plusieurs décennies en arrière grâce à la motion-capture, la technologie de capture de mouvement.

Le show a eu lieu dans une salle spécialement conçue pour ces animations virtuelles: la ABBA Arena. Ce projet est préparé depuis plusieurs années avec une équipe de 850 personnes de la société “Industrial Light & Magic”, fondée par George Lucas, le père de la saga Star Wars.

Lors du concert qui a duré 1h30, les ABBA virtuels, aussi appelés “ABBA-tars”, ont joué une vingtaine de titres en étant accompagnés d’un orchestre. Les vrais membres étaient quant à eux installés dans le public, avant de monter sur scène à la fin du spectacle pour se prendre dans les bras et saluer la foule.

Le groupe de pop avait été fondé en 1972 et a vendu près de 385 millions d’albums. Ils s’étaient séparés après 10 ans de carrière, en 1982. ABBA avait sorti son premier album depuis 40 ans en novembre 2021, intitulé Voyage. Un projet qui a été écoulé à plus de 100.000 exemplaires en France en moins de deux moins.

Ces concerts aux avatars virtuels qui sont prévus jusqu’à fin juillet entrent dans cette optique du retour en force du groupe. Les quatre membres, âgées de 72 à 77 ans, ne devraient pas faire leur vrai retour et laisser les avatars faire le travail, d’après leurs déclarations à Reuters.

À voir également sur Le HuffPost : L’imagination de ces TV sud-coréennes pour présenter la soirée électorale est sans limite

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles