Abattoir : «Je me suis amusé avec cette bête»

Libération.fr