À qui vont revenir les bénéfices du livre du braqueur de Kim Kardashian ?

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
ORMESSON, FRANCE - FEBRUARY 04: Copies of the book 'J'ai Séquestré Kim Kardashian' written by thief who robbed Kim Kardashian in Paris at gunpoint in 2016 are displayed in a bookstore on February 04, 2021 in Ormesson, France. Yunice Abbas is one of five men who robbed Kim Kardashian in Paris in 2016 and reveals the details of the heist in a new book published today. (Photo by Marc Piasecki/Getty Images)

(Photo by Marc Piasecki/Getty Images)

Le livre défraye la chronique. Près de cinq ans après le braquage subit par Kim Kardashian alors qu'elle se trouvait dans un hôtel particulier à Paris, l'histoire va être racontée par l'un des auteurs des faits dans un livre, intitulé J'ai séquestré Kim Kardashian. Mais pour les avocats du veilleur de nuit agressé lors de cette soirée, pas question que Yunice Abbas ne se fasse de l'argent sur le dos de la victime.

Après avoir fait plusieurs apparitions sur des plateaux télévisés – et notamment un passage très décrié dans Touche pas à mon poste – Yunice Abbas continue la promotion de son livre J'ai séquestré Kim Kardashian. Dans l'ouvrage, publié par la maison d'édition L'Archipel et co-écrit par le journaliste Thierry Niemen, l'homme raconte comme lui et ses complices ont décidé de braquer la star américaine, lui dérobant pour plusieurs millions de dollars de bijoux, et la séquestrant avant de prendre la fuite avec le butin.

Vidéo. Braquage de Kim Kardashian: l'un des suspects raconte tout dans un livre

Un livre polémique qui ne va rien rapporter à son auteur

Sans surprise, de nombreuses personnes se sont élevées contre la publication de ce livre écrit par un criminel qui revendique ses actes. Même s'il a présenté ses excuses à Kim Kardashian sur le plateau de TPMP, et qu'il affirme ne pas faire l'apologie des braquages, le fait que Yunice Abbas puisse devenir célèbre à cause de ses actions ne plaît pas à tout le monde. Et l'idée que son ouvrage ne lui permette de se remplir les poches n'est pas non plus au goût de tous. À commencer par le veilleur de nuit de l'hôtel particulier qui a été braqué.

Vidéo. Braquage de Kim Kardashian : l’auteur des faits revient sur les lieux

Dans un communiqué, les avocats de ce dernier ont annoncé "une ordonnance du tribunal judiciaire de Bobigny autorisant la saisie conservatoire des droits" de l'auteur sur les ventes de son livre. Ce qui signifie que Yunice Abbas ne pourra pas percevoir la somme que pourrait potentiellement lui rapporter l'ouvrage. L'un des avocats du plaignant précise que cela "signifierait que Yunice Abbas ne pourrait pas toucher les droits versés à son intention, ils seraient mis sous saisie jusqu'au jour où ils seraient versés à notre client" en réparation du préjudice subi.

Le veilleur de nuit en colère

Il faut dire que le veilleur de nuit qui surveillait l'hôtel particulier de Kim Kardashian est encore traumatisé parce qui lui est arrivé. Ce jeune homme, qui travaillait pour financer ses études à la Sorbonne, avait été "neutralisé par plusieurs personnes sous la menace d'une arme". Aujourd'hui, la campagne de publicité de l'un des criminels pour faire la promotion de son ouvrage le met en colère.

Ses avocats le rappellent : les cinq hommes qui s'en sont pris à lui "n'étaient pas de paisibles 'papy braqueurs'", comme Yunice Abbas a tendance à vouloir les décrire, mais "des malfaiteurs déterminés et armés", qui ont dérobé neuf millions d'euros de bijoux et séquestré une femme ligotée et bâillonée. Pour lui : "Cette campagne de communication est indécente". Et il refuse que son agresseur se fasse du beurre sur son dos.

A LIRE AUSSI

> Braqueur de Kim Kardashian, Yunice Abbas confie : "Il y a 7 millions d’euros dans la nature"

> "Je lui demande de me pardonner" : Yunice Abbas, l’un des braqueurs de Kim Kardashian, fait ses excuses

> Kim Kardashian : Yunice Abbas, l'un de ses braqueurs menace Stéphane Tapie en direct dans TPMP