À Orange, une biche traquée en ville, une enquête ouverte

Alix Coutures
·Journaliste
·1 min de lecture
À Orange, une biche traquée en ville, une enquête ouverte

VAUCLUSE - C’est une course-poursuite qui pourrait leur coûter cher. Ce jeudi 8 avril à Orange (Vaucluse), des hommes ont poursuivi une biche, vers 10h30 du matin, a rapporté France Bleu Vaucluse. La chasse étant interdite en ville, les chasseurs hors-la-loi ont pris la fuite et ont abandonné l’animal, de peur, vraisemblablement, d’être repérés.

Les policiers municipaux et nationaux, appelés par les agents de Pôle emploi, ont trouvé l’animal blessé et apeuré. La biche s’était réfugiée sur un terrain jouxtant l’agence de Pôle emploi.

Une enquête ouverte

Non sans difficulté, les gendarmes sont parvenus à capturer la biche et à la transporter à une clinique vétérinaire, où elle a succombé à ses blessures. Selon des témoins cités par Le Dauphiné, elle aurait été percutée par le véhicule. “Selon des témoins, il s’agirait de chasseurs armés”, écrit par ailleurs Le Dauphiné.

Une enquête a donc été ouverte pour délit de chasse sur un terrain privé à proximité d’habitations. Les gendarmes ont invité les personnes en question à se présenter d’eux-mêmes à la gendarmerie pour s’expliquer, selon France Bleu.

Ils ont indiqué au journal local prendre l’affaire très au sérieux. Chasser à proximité d’habitations constitue un délit qui peut être puni de deux ans de prison et 3750 euros d’amende.

À voir également sur le HuffPost: Quand les animaux s’invitent à Pâques à travers le monde

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

LIRE AUSSI:

La chasse à la glu, interdite par la justice européenne, ne reviendra pas en France

Les vertus anti-confinement de la chasse aux galets en famille

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.