À Bagneux, dépistage massif après un cas du variant de Covid-19

Alix Coutures
·Journaliste
·1 min de lecture
L'opération, qui doit durer trois jours, vise à comprendre à quel point le variant du Covid-19 circule  (Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
L'opération, qui doit durer trois jours, vise à comprendre à quel point le variant du Covid-19 circule (Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

CORONAVIRUS - D’où vient ce cas du variant britannique de Covid-19? À Bagneux, une vaste opération de dépistage est organisée ce samedi 9 janvier jusqu’à mardi 12, pour tenter de comprendre l’origine de cette contamination détectée dans une école maternelle.

Une personne travaillant comme animateur d’école maternelle et exerçant dans deux écoles de la ville a été testée positive au Covid-19 avant les vacances de Noël et s’est ensuite révélée porteuse du variant anglais du virus, considéré comme 50 à 70% plus contagieux que le virus initial.

La personne contaminée qui n’est pas allée au Royaume-Uni et n’a été en contact avec personne qui s’y est rendu n’a pas retravaillé depuis les vacances, et se trouve en isolement, a expliqué la Ville de Bagneux, qui précise que l’Agence Régionale de Santé (ARS) a lancé “une importante investigation pour casser la chaîne de transmission”.

Vendredi, des enseignants et agents territoriaux des deux écoles Henri-Barbusse et Maurice-Thorez, ainsi que ceux du collège Henri-Barbusse ont été invitées à réaliser un test PCR. L’opération, qui se déroule dans une salle des fêtes, a été étendue à tous les habitants de Bagneux qui le souhaitent à partir de ce samedi.

Le but est de savoir à quel point la variante du virus circule. “C’est une enquête épidémiologique de l’ARS, explique la maire de Bagneux Marie-Helène Amiable. Donc, évidemment, ils vont regarder précisément s’il y a une variante britannique du virus, puisque c’est...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.